Remarques sur vidéo du Secrétaire d’État John Kerry à l’occasion de son prochain voyage en Afrique

Tournée du Secrétaire d’État John Kerry en Afrique (Dept of State)
Tournée du Secrétaire d’État John Kerry en Afrique (Dept of State)

Bonjour à tous, je suis ravi de revenir en Afrique cette semaine. Et je me réjouis de célébrer tous les progrès qui ont été accomplis à travers ce continent –sans aucun doute le plus divers du monde.Certains d’entre vous le savent : l’Afrique occupe une place spéciale dans mon cœur. Mon épouse, Teresa, est née au Mozambique et a fait ses études en Afrique du Sud. Lorsque j’étais sénateur, je suis venu aider à jeter les bases de l’initiative PEPFAR et j’ai visité la cellule dans laquelle Nelson Mandela a été incarcéré sur Robben Island. Et en tant que Secrétaire d’État, je me suis rendu en Éthiopie il y a un an à peine pour célébrer le cinquantenaire de l’Union africaine et tous les progrès remarquables qui se réalisent à travers le continent.

Et je reviens, cette fois parce que chacun d’entre nous au sein du Département d’État est conscient de l’importance cruciale de ce qui se passe en Afrique. Les décisions qui seront prises en Afrique au cours des prochaines décennies détermineront en grande mesure l’avenir de la planète. Pourrons-nous enfin éradiquer la pauvreté ? Pouvons-nous construire un système mondial fondé sur la paix ? Pouvons-nous éliminer le fléau que représentent les maladies évitables, une fois pour toutes ? Ce sont là les questions difficiles auxquelles chaque jour tous les gouvernements de l’Afrique, les activistes, les hommes d’affaires et les citoyens ordinaires cherchent des réponses.

Mais nous savons aussi que l’avenir de l’Afrique représente bien plus que surmonter ces défis. Dans des pays tels que l’Angola, la Tanzanie, l’Éthiopie et le Nigeria, la croissance et la prospérité se développent à un rythme beaucoup plus rapide que partout ailleurs dans le monde. De fait, c’est en Afrique que se trouvent huit des dix économies à la croissance la plus rapide. Et cette croissance devient chaque jour accessible à un plus grand nombre d’Africains. Ceci est d’une importance cruciale, car la plus grande ressource de l’Afrique, c’est son énorme potentiel humain.

Cet engagement d’améliorer la vie des citoyens ordinaires se trouve au cœur même du partenariat entre les États-Unis et l’Afrique, un partenariat au paroxysme de son dynamisme. Le président Obama et moi-même sommes résolument engagés à renforcer cette relation et à en accroître sans cesse davantage le succès. C’est pourquoi nous rassemblons cet été l’Initiative des jeunes dirigeants de l’Afrique et le Sommet des dirigeants des États-Unis et de l’Afrique à Washington, afin de poursuivre le dialogue et  de consolider ces résultats durement acquis.

Je me réjouis profondément de vous rencontrer en aussi grand nombre lors de mon voyage, afin de discuter des défis et des opportunités, et d’avoir une nouvelle chance de célébrer tout ce qui est accompli au nom de la prospérité.

Je vous remercie.