Flag

An official website of the United States government

Mot de la CDA Joann Lockard à l'atelier sur l'identification & la lutte contre la désinformation
7 Lecture rapide
July 27, 2021
Atelier sur l’identification et la lutte contre la désinformation

Joann Lockard, Chargé d’Affaires à l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan, s’adresse aux journalistes et a la journaliste Linda Hervieux, lors de l’atelier sur l’identification et la lutte contre la désinformation.

Mot de la Chargé d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis à l’atelier sur l’identification et la lutte contre la désinformation

27 juillet, 10 h

– Mme Linda Hervieux, journaliste américain

– Chers amis de la presse

J’ai le plaisir d’ouvrir cet atelier virtuel sur l’identification et la lutte contre la désinformation.  Un accueil virtuel chaleureux à la journaliste américaine Linda Hervieux qui va diriger cette formation de deux jours, qui ne serait pas possible sans le soutien de nos collègues de Africa Regional Services (ARS) – merci.

L’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme stipule : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression.  Ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Dans notre monde de plus en plus numérique, la liberté de la presse et la libre circulation de l’information nécessitent la libéralisation de l’Internet.  L’accès inévitable et continuel des smartphones jusque dans les coins les plus reculés du monde a changé et continuera de changer notre façon de communiquer.  Jamais auparavant une personne – presque n’importe quel individu à partir de n’importe quel endroit dans le monde – n’avait eu la possibilité de partager son histoire, de plaider en faveur du changement ou d’échanger des idées avec une autre personne à travers le monde, en cliquant sur un bouton.

Comme d’autres changements de son importance à travers l’histoire, celui-ci nécessitera une adaptation de la part des gouvernements et des citoyens.  À mesure que les gouvernements sages s’adapteront, ils se souviendront des valeurs qui soutiennent la liberté de la presse : que la liberté d’exprimer publiquement ses pensées est fondamentale pour une société saine.

C’est en exposant nos problèmes que nous avons les meilleures chances de les corriger.  Les États-Unis estiment que la liberté de la presse n’est pas seulement une valeur américaine ; c’est un droit humain universel.  En définitive, le monde est meilleur et plus fort lorsqu’une presse libre – y compris les médias en ligne – peut exercer ouvertement.

A l’image des gouvernements, les journalistes et les leaders d’opinion devront également s’adapter à l’environnement de la presse en ligne.  Maintenant que l’Internet et les réseaux sociaux font partie intégrante des modes de communication, il est malheureusement plus facile que jamais de diffuser de fausses informations, et souvent même de façon délibérée.  Pour les États-Unis, le meilleur moyen de contrer les fausses informations c’est à travers des informations fiables.  C’est précisément la raison pour laquelle les journalistes sont si importants aujourd’hui.  Des professionnels comme vous jouent un rôle essentiel en veillant à ce que la vérité, bien recherchée et vérifiée, soit accessible au public.  Aujourd’hui plus que jamais, il est nécessaire d’avoir plus de transparence, pas moins ; et plus de professionnalisme, pas moins.  Et travailler vers ces objectifs est le but de notre atelier de formation d’aujourd’hui et de demain.

Moi-même et l’Ambassade des États-Unis à Abidjan applaudissons le travail que vous et vos confrères et consœurs, professionnels des médias, faites.  Nous reconnaissons qu’il y a de nombreux défis, mais votre courage, votre talent et votre professionnalisme jouent un rôle vital dans le développement de votre pays.  Nous félicitons également le gouvernement ivoirien pour ses efforts visant à promouvoir et garantir la liberté de la presse et la sécurité des journalistes.

Le gouvernement américain vous soutient et sera toujours votre partenaire pour la défense d’une presse libre.

Je vous remercie