Message du Chargé d’Affaires lors du lancement des Champions de l’Unité Nationale

Message du Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis lors du lancement des Champions de l’Unité Nationale
Le 11 janvier 2017

Nous sommes réunis aujourd’hui pour lancer le programme des Champions de l’Unité Nationale.  Ce nouveau projet de l’Ambassade qui démarre à Bouake le vendredi 20 janvier, et qui vise à démontrer aux jeunes que les valeurs essentielles du football peuvent également renforcer et rendre nos sociétés plus harmonieuses.  Et je peux imaginer qu’il nous permettra, nous les américains, de mieux apprécier le football, un jeu bien maitrisé en Côte d’Ivoire.

Le programme s’inscrit dans le cadre d’une priorité de l’Ambassade des Etats-Unis, celle d’être partenaire de la Côte d’Ivoire dans la consolidation des avancées démocratiques et de la participation dans le processus politique du pays.  Nous espérons qu’il permettra de découvrir que de nombreuses leçons tirées du sport s’appliquent aussi dans notre vie quotidienne.

Quelles sont ces valeurs?  Il s’agit de l’esprit d’équipe, du fair-play et de la reconnaissance de la diversité des talents que nous apportons chacun au groupe.  C’est ce qui crée non seulement des équipes gagnantes, mais aussi des sociétés gagnantes.  Tout comme les équipes gagnantes, les sociétés gagnantes réalisent qu’indépendamment de notre diversité ethnique, géographique et politique, nous partageons tous un avenir commun qui est amélioré lorsque nous travaillons ensemble et quand nous respectons les règles.  Si les meilleures équipes s’en rendent compte, même si elles ne gagnent pas, elles peuvent travailler dur, jouer encore et améliorer leur chance de gagner la prochaine fois.

De façon pratique, voici comment se présente le programme : pendant six semaines du 20 janvier au 26 février, nous tiendrons des camps de football dans six villes pour sélectionner 30 jeunes hommes et femmes à travers le pays qui formeront l’équipe finaliste que nous allons appeler «des champions de l’unité nationale».

Après la tenue des camps, nous organiserons un concours sur les réseaux sociaux en avril et mai pour choisir les 12 finalistes qui formeront les Champions de l’Unité Nationale.  Ces « Champions Ambassadeurs » feront alors le tour du pays en jouant en équipe des matchs de gala avec l’ex international ivoirien et ancien joueur de l’équipe nationale des Eléphants de Côte d’Ivoire, Bonaventure Kalou, l’une des plus célèbre joueurs de football du pays.  Enfin, nos « Champions Ambassadeurs » continueront à jouer dans leurs communautés avec notre soutien à l’avenir.

Nous sommes heureux de travailler sur ce projet en partenariat avec Foot’Attitude, une organisation de changement social axée sur le sport et Bonaventure, qui a offert son temps pour quatre des camps et qui prendra part à la tournée des Champions Ambassadeurs dans les six villes avec un membre de la ligue féminine de football professionnelle des Etats-Unis.  Nous tenons également à remercier nos généreux sponsors, MTN, Coca-Cola, ainsi que le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de l’Education Nationale qui ont contribué à faire de ce programme une réalité.

Permettez-moi de souligner que ce programme ne vise pas à trouver les meilleurs joueurs de football de la Côte d’Ivoire – nous laissons cela aux pros du football.  Ce programme place plutôt les jeunes dans un environnement sportif exigeant pour voir comment les équipes travaillent ensemble pour résoudre les conflits dans le contexte du football.  Au cours des six camps, qui comprennent des exercices et un tournois, l’équipe de coach de l’Ambassade et de Foot’Attitude travailleront ensemble pour identifier les leaders qui émergent durant ses tournois.  De ce groupe de leaders, le public pourra alors visualiser le profil vidéo de chacun des joueurs et voter pour leur préféré via SMS.

Sur ce point, je cède la parole à nos partenaires pour expliquer leur rôle dans ce projet.  Je vous remercie tous d’être venu en apprendre davantage sur ce projet passionnant pour la jeunesse ivoirienne.