Discours de S.E.M. Terence McCulley, Ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire à l’occasion de la Journée internationale de la Terre 2014

 L'Ambassadeur Terence P. McCulley pendant son discours (Dpt of State)

Merci d’être ici aujourd’hui et de vous joindre à moi pour la célébration de la Journée internationale de la Terre et de parler de l’importante question du changement climatique.

Chaque année, la Journée internationale de la Terre nous donne l’opportunité d’insister sur l’importance de la préservation et de la protection du monde autour de nous, pas seulement pour le présent, mais pour les générations futures.  Chaque année, plus d’un milliard de personnes participent à des activités en rapport avec la Journée internationale de la Terre dans plus de 190 pays, faisant de cette journée la plus grande en termes d’actions citoyennes dans le monde.

Que vous soyez d’ici, à Abidjan ou de l’état de l’Oregon, où j’ai grandi –la terre sous nos pieds est notre ressource la plus importante.

Cependant, au début du mois, un rapport alarmant des Nations Unies souligne que les dégâts que nous causons à notre planète par le réchauffement climatique sont plus importants et les effets sont beaucoup plus rapides que ce que nous pensions.

Le rapport révèle les potentiels désastres qui pourraient se produire dans un futur proche si les changements ne sont pas faits.  La liste des catastrophes prévoit d’importantes inondations dans les villes côtières, une météo hautement imprévisible et dangereuse et de grandes famines résultant de la sècheresse.

Aux Etats-Unis, les températures moyennes ont déjà augmenté de deux degrés Fahrenheit au cours des 50 dernières années.  Cela peut ne pas sembler grand-chose, mais un récent rapport fait état d’une probabilité encore plus élevée que les températures augmentent de neuf degrés Fahrenheit d’ici à la fin du siècle si nous n’agissons pas maintenant.  Les effets sur l’agriculture, les sources d’eau et d’énergie seraient désastreux si cela devrait arriver.  La bonne nouvelle, cependant, est qu’il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour affronter ces défis.

Le Président Obama a annoncé un plan d’action complet qui comprend des mesures pour réduire l’émission de carbone, préparer les Etats-Unis aux effets du changement climatique, et conduire les initiatives internationales pour affronter le changement climatique.

La semaine dernière, le gouvernement de Côte d’Ivoire a tenu un atelier pour présenter les efforts en vue de réduire la pollution dans les océans, les lagunes et le long des plages. Je tiens à féliciter le gouvernement pour ces efforts.

Cette année, à l’occasion de la Journée internationale de la Terre, le Département d’état met l’accent sur les villes vertes, ou les actions menées pour rendre les villes, dans leur ensemble, plus économes en énergie, moins polluantes et plus propres. Les avancées de la science, les nouvelles initiatives communautaires et les nouvelles politiques gouvernementales visent à résoudre les grands ainsi que les petits problèmes de nos villes.  Même si les mesures pour changer la tendance du réchauffement climatique nécessitent une coopération d’actions entre les gouvernements et les initiatives à l’échelle internationale, il y a aussi des choses que vous pouvez faire dans vos propres quartiers pour rendre notre monde plus propres, plus sûr et pour réduire le réchauffement climatique.

L’Ambassade des Etats-Unis fait sa part pour aider et j’aimerais vous encourager, tous à vous joindre à nous.  Ce samedi, 26 avril, des volontaires de l’Ambassade et moi-même allons-nous joindre aux volontaires de l’ONG PARO-CI, qui nous a aidé à organiser cette conférence  pour nettoyer la place FIGAYO de Yopougon.  Même si les quelques heures que nous allons passer à nettoyer cet espace semble peu de chose, si chacun à Yopougon et dans l’ensemble de la ville consacre un peu de son temps chaque semaine et essaye de réduire la quantité de déchets qu’il ou elle produit, Abidjan serait beaucoup plus propre.

Les défis dont fait face notre planète ne sont pas des défis isolés d’une communauté ou d’un pays. Au contraire, ils exigent que les individus, les communautés et les nations travaillent ensemble pour faire la différence.  Cependant, cela commence par l’action de quelques personnes.  Le fait que vous soyez ici aujourd’hui démontre que vous avez cette volonté et que cela vous intéresse et je vous remercie pour votre passion.  Ensemble, nous pouvons travailler pour une planète plus saine, plus écologique et plus durable.

Je vous remercie.