l’inauguration du Centre Andrew Young Remarques par l’Ambassadeur Terence P. McCulley

Bibliothèque du District d’Abidjan

Excellence Mesdames et Messieurs les Ministres,
Monsieur le Gouverneur du District Autonome d’Abidjan,
Mesdames et Messieurs les directeurs des Entreprises,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Nos distingués anciens boursiers,
Chers amis professionnels des Medias,
Honorables invités et chers collègues de l’Ambassade,
Mesdames et Messieurs et la jeunesse de Côte d’Ivoire :

Je suis très heureux et fier de me retrouver ici ce matin pour l’inauguration du Centre Andrew Young pour la Promotion de l’Entrepreneuriat à la Bibliothèque du District Autonome d’Abidjan.

Aujourd’hui marque l’aboutissement de deux années d’efforts conjoints pour la réalisation de ce nouvel Espace Américain.  En effet, en 2014, dans le cadre général du programme YALI – Young African Leaders Initiative, le Département d’Etat américain a décidé de créer sur le continent africain des Espaces Américains plus élaborés et de haute technologie que nous avons appelés les « Espaces modèles YALI ».

Abidjan faisait partie des endroits initialement choisis pour abriter les premiers YALI Model Spaces en Afrique, parce que cette capitale économique est une ville portuaire et cosmopolite en matière de finances et d’échanges commerciaux.  Elle a également été  reconnue pour son rôle traditionnel en tant que pôle et moteur économique pour la sous-région.

Mais que devons-nous attendre de ce nouvel espace américain, vous diriez-vous ?

–  Tout d’abord dans un premier temps, ce centre devra se concentrer sur les priorités de nos deux gouvernements à savoir la promotion de l’esprit d’entreprise ;

–  Il devra être ouvert au grand public, gratuit, et accessible à tous, y compris aux personnes vivant avec un handicap physique ;

–  Il devra être équipé de matériels les plus sophistiqués, connecté à Internet et refléter la culture Américaine.

Nous pouvons vous assurer que l’Ambassade s’engage à respecter toutes les conditions susmentionnées, surtout que nous avons la chance d’avoir trouvé un partenaire consentant et tout aussi engagé dans ce projet, j’ai nommé le Gouverneur du District d’Abidjan.

En effet, sous le leadership du Gouverneur Beugré Mambé, l’Ambassade a collaboré avec une équipe qui partage son engagement pour concevoir et créer un endroit où la jeunesse ivoirienne pourrait trouver les outils et les ressources nécessaires pouvant l’aider à atteindre les étoiles et à réaliser ses rêves.

Ce nouveau centre disposera des ressources nécessaires pour aider les jeunes entrepreneurs à effectuer des recherches et à développer leurs plans d’affaires.  Par exemple, ils pourront inventer des produits dans le « Studio d’Innovation » aménagé dans ce centre à cet effet; participer à des MOOCs c’est-à-dire des cours massifs en ligne, des discussions professionnelles, et améliorer leur niveau d’anglais, ou rechercher des possibilités de poursuivre leurs études dans des institutions académiques américaines.

C’est avec un grand plaisir et une profonde reconnaissance que ce centre porte le nom de l’Ambassadeur Andrew Young, l’une des grandes figures du Mouvement de Lutte pour les Droits Civiques aux Etats-Unis.  L’Ambassadeur est plus connu comme étant un collaborateur clé du Dr. Martin Luther King, mais il est devenu un membre du Congrès Américain, Ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations-Unis, puis Maire d’Atlanta, dans l’état de Géorgie.  Il a également été très impliqué dans la création de l’Université International de Grand Bassam.

Il est véritablement attaché à cette institution et fait tout ce qui est en son pouvoir pour améliorer l’éducation et les opportunités du développement de la jeunesse en Côte d’Ivoire.

Par conséquent, nous avons été très heureux lorsqu’il a accepté que nous donnions son nom à ce nouvel Espace Américain. Nous savons que c’est une personnalité qui a travaillé avec ardeur pour faire progresser nos relations bilatérales.

Comme le Président Obama, il reconnait qu’à bien des égards, le cours du 21ème siècle ne sera pas seulement décidé à Washington, Paris ou Beijing, mais aussi par les dirigeants à Pretoria, à Abuja et — pourquoi pas — à Abidjan.  Je suis certain que l’Ambassadeur Andrew Young est le meilleur choix que nous ayons fait.

Au moment où le deuxième mandat du Président Obama tire à sa fin, il y a beaucoup de débats sur ses réalisations.  Toutefois, l’une des plus marquantes a été la création du programme YALI (Young African Leaders Initiative).  Dans le fameux discours qu’il a prononcé en 2009, pas trop loin d’ici, à Accra, le Président Obama disait et je cite : « l’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, elle a besoin d’institutions fortes. »  Et son Administration a fait de nombreux et remarquables efforts et tenu ses promesses à travers la création et le renforcement des institutions africaines.

Le Programme YALI, et en particulier le « Mandela Washington Fellowship », ont offert l’opportunité à des milliers de jeunes africains d’en apprendre davantage sur les Etats-Unis et de vivre l’expérience de certains aspects de notre culture, et de recevoir une formation pratique dans le domaine des affaires, de l’administration publique et du leadership civique.  Certains de ces anciens bénéficiaires sont parmi nous aujourd’hui, sans oublier tous les bénéficiaires des autres programmes d’échanges du gouvernement américain.  Je suis convaincu que vous contribuez déjà, d’une manière ou d’une autre au développement de la Côte d’Ivoire.  A vous tous, je dis un grand bravo.

A Monsieur le Gouverneur Beugré Mambé, que je félicite sincèrement.  Merci encore d’avoir permis que la cérémonie de ce jour soit possible grâce à votre plein engagement dans l’élaboration des termes de notre collaboration.  J’espère que vous conviendrez avec moi que la création du Centre Andrew Young pour la Promotion de l’Entrepreneuriat renforcera l’héritage du Président Obama, en ce qui concerne la réalisation des aspirations de la jeunesse africaine.

Je vous remercie et vous souhaite une très bonne cérémonie.